Claire et Claude Rochet

Claire, c’est l’héritière et la patrone. Chantemerle a été acheté en 1968 par ses parents. Son père, René Lustig,  diplomate et excellent travailleur manuel, achète cet ensemble de trois maisons situé non loin de Genève, ce qui était fort utile pour son métier. A son actif, les accords de Berlin, germaniste éminent il fut le conseiller de Jean Sauvagnarde, ministre des Affaires étrangères. Je ne l’ai pas connu, mais mon conseiller politique qui fit ma formation quand j’étais en poste au Guatemala et qui avait travaillé sous ses ordres me dit, quand je l’informais que j’épousais sa fille, « mais c’était un terreur ». J’étais prévenu. Elle est consultante formateur (trice!) en management et travaille surtout dans le monde anglophone. Elle parle anglais et allemand.

Elle a investi dans l’agrandissement de Chantemerle dont elle entretient le jardin, meuble les gîtes avec goût, adore construire de nouvelles terrasses. Elle s’est formé à l’organisation de bains de forêt (le Shinrin Yoku) et peut désormais vous proposer des bains de forêt!


Claude, c’est son mari,
il est professeur honoraire des universités, administrateur civil honoraire du ministère des finances, lieutenant-colonel de réserve (rc) de la Gendarmerie et des tas d’autres choses. Il travaille aujourd’hui sur les villes et territoires intelligents et vient de publier LE livre de référence sur le sujet, ce qui l’amène à travailler au Maroc et en Russie. Il publie des tas de choses ,

Montagnard, truculent, boulimique de l’existence, il gère Chantemerle avec Géraldine qui assure la maintenance quotidienne avec l’efficacité et la cordialité que vous avez appréciée ou apprécierez. C’est lui qui s’occupe de ce site et des locations. Surtout: il organisera le fameux apéros où vous serez conviés quand nous sommes là. Il parle anglais et espagnol et s’est lancé dans l’apprentissage du russe.